Nouvelle économie et Reconversion Professionnelle

Interview avec Docteur Yosra Bejar:

reconversion professionnelle

Quelle place pour la reconversion professionnelle dans la nouvelle économie Une interview pleine d’informations importantes avec Yosra Bejar, docteur en finances qui exerce aujourd’hui en tant que conférencière et coach en intelligence financière.

Pour voir la vidéo de l’interview  interview Yosra Bejar

 

Présentez-vous

Je m’appelle Yosra Bejar, je suis formatrice, conférencière et coach en intelligence financière.
Je suis passionnée par les leviers de la création de richesse et convaincue que l’on peut générer les meilleurs rendements en s’intéressant davantage à l’humain, en faisant preuve d’empathie vis-à-vis de l’environnement et en s’alignant avec ses propres valeurs.
La perception négative de la finance est pour moi un gâchis monumental, mais je ne peux que comprendre. La finance est vécue comme un élément externe à notre échelle de valeur : elle n’est ni intégrée dans notre éducation ni considérée comme un des piliers de notre épanouissement personnel ou professionnel
Persuadée qu’il faut agir en amont pour apporter cette dimension « humaine » à la finance, j’ai décidé de dévier d’une carrière tout tracée pour créer l’école de la finance positive.
Aujourd’hui, je mène un projet qui me tient à cœur, celui de promouvoir l’éveil de la conscience financière. Je milite pour que la finance soit replacée dans le système de valeurs de chacun et montrer ainsi qu’elle peut être un facteur d’épanouissement autant que la famille, la santé ou encore les loisirs…

– Où peut-on vous trouver, avez-vous un site ou une plate-forme ?

J’ai créé un blog pour exprimer mes convictions et partager avec le plus grand nombre mes connaissances que j’ai accumulées durant mon expérience professionnelle. Vous pouvez le visiter à l’adresse suivante :  www.finance-positive.com
Pour les passionnés de réseaux sociaux, j’ai également créé une page facebook :   https://www.facebook.com/Ecole.finance.positive/
Et je développe du contenu gratuit en vidéo que vous pouvez consulter sur YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCPqRSqQJxaFeowbELL8qcwA

-Parlez-nous un peu de la nouvelle économie et les particularités qui la distinguent de l’économie traditionnelle ? 
C’est un vaste sujet !
Initialement, la nouvelle économie est un terme inventé aux États-Unis pour désigner la croissance tirée par les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). On fonde derrière son développement des espoirs de plein-emploi, de réduction de l’inflation et de la conquête du monde
La nouvelle économie a été caractérisée par le développement rapide de nouvelles sociétés dont les produits se vendent à l’échelle du monde entier ( amazon, ebay, google …).Initialement, la nouvelle économie est un terme inventé aux États-Unis pour désigner la croissance tirée par les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).
À son émergence, la nouvelle économie a été traitée à part comme s’il existait une dichotomie avec l’économie traditionnelle. Évidemment, ceci s’est estompé avec le temps notamment grâce aux innovations technologiques qui ont bouleversé les différentes fonctions de l’entreprise.
Malheureusement ou heureusement cette évolution a bousculé l’économie traditionnelle qui s’est trouvée contrainte de faire l’effort de s’adapter aux nouvelles règles du jeu. Dans ces bouleversements, le marché du travail et la stabilité de l’emploi qu’ont connu nos grands-parents ont été touchés.

– Quelle est la place de la reconversion professionnelle dans cette nouvelle économie ?

Elle occupe une place importante
Comme j’expliquais, l’époque où l’on travaillait toute sa vie dans la même entreprise est révolue. Aujourd’hui, chacun est amené à multiplier les expériences professionnelles pour avancer sur son chemin de vie. Dans ce contexte, il est primordial de favoriser la réussite des reconversions professionnelles.
En France, nous sommes particulièrement en retard par rapport aux autres pays européens notamment par l’omniprésence de la peur de l’avenir et l’aversion vivace au risque. L’étude de la Fondation ITG dresse d’ailleurs un constat assez alarmant sur le sujet

reconversion professionnelle

 

 

 

 

 

( l’enquête consultable sur : http://www.fondation-travailler-autrement.org/etudes/etude-europeenne-2014-transitions-professionnelles/)

Dans cette enquête, l’intérêt des Français pour la reconversion professionnelle est évident, mais reste conditionné par la recherche d’une protection quasi-impossible à obtenir.
Dans l’économie d’aujourd’hui, nous devons considérer la reconversion comme faisant partie du parcours professionnel. Ce n’est plus un luxe qu’on s’offre, mais bel et bien, une évolution naturelle dans une économie moderne en mouvement.
Il est vrai qu’on assiste encore à une véritable lutte sociale contre l’évolution du paysage de l’emploi, mais à mon avis cette lutte est veine parce que le mouvement risque de plus en plus de s’accentuer.

-Sommes-nous armer pour cette reconversion ?
Non pas du tout, en tout cas pas assez en France
La nouvelle économie impose de nouvelles règles aux entreprises qui sont à la recherche de nouvelles valeurs pour s’épanouir. Malheureusement, les individus qui sont censés mener cette évolution ont été «façonnés» avec des valeurs complètement contradictoires dans un système éducatif plus du tout adapté aux besoins actuels.
C’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des personnes concernées par la reconversion professionnelle ont du mal à sauter le pas ! Ils ne savent pas par quoi commencer ni comment avancer.

– D’après vous, quels sont les facteurs qui permettent de réussir une reconversion professionnelle ?
Je dirais que pour réussir aujourd’hui une reconversion professionnelle, il faut avoir les qualités d’un entrepreneur. La reconversion est un véritable projet qui fait intervenir autour de nous plusieurs acteurs. Il faut donc apprendre à coordonner, à priorise, à planifier et surtout décider de son plan d’action.
Si je dois citer quelques exemples, je dirais :
• Pour choisir le secteur dans lequel, on va se reconvertir, il faut être capable d’analyser l’environnement économique et financier et déceler le potentiel de croissance
• pour entamer sa démarche de reconversion, il faut avoir un esprit critique pour déceler ses forces et ses faiblesses
• pour maximiser ses chances de réussite, il faut savoir capitaliser sur ses compétences et se former sur ses faiblesses…

Au-delà, certaines compétences deviennent indispensables telles que les techniques de travail collaboratif, la polyvalence, l’adaptation au stress, les connaissances informatiques de bases (d’ailleurs, ces connaissances de base deviennent de plus en plus larges), les compétences marketing et de vente ( la vente a envahi notre environnement et on demande de plus en plus aux collaborateurs d’être de véritables ambassadeurs de leur entreprise) …

C’est l’état d’esprit même de la personne qui se convertit qui doit changer : il faut avoir envie de se former toute sa vie pour progresser et révéler ses talents enfouis !

– Quelles sont les métiers ou les secteurs les plus porteurs dans cette nouvelle économie ?
Tous les métiers sont touchés. On parle même d’une « révolution des métiers » dans les prochaines années. La « faute », principalement, aux nouvelles technologies qui changent complétement les règles du jeu.
Les métiers les plus évidents sont ceux du numériques. Des secteurs aujourd’hui embryonnaires, comme les objets connectés et la robotique, vont connaître un développement spectaculaire. Vous pouvez consulter l’étude de Mckinsey à cet égard

(http://www.mckinsey.com/business-functions/digital-mckinsey/our-insights/disruptive-technologies)
Les métiers liés à l’environnement vont également se développer et devraient fortement affecter le marché du travail. L’enjeu pour les entreprises est surtout de concilier l’activité économique avec la responsabilité sociétale, dans une époque marquée par une certaine perte de sens liée à la mondialisation.

En France, le vieillissement de la population (un Français sur trois aura plus de 60 ans en 2050, contre un sur cinq en 2005 d’après l’Insee) engendrera un fort dynamisme des métiers liés aux services à la personne. Ces métiers seront très différents de ceux d’aujourd’hui parce qu’on aura une population différente recherchant une certaine qualité de vie  faisant attention à sa santé et à son bien-être.
Au-delà, il ne faut pas oublier qu’autour de ces grandes familles de métiers, il y a un véritable écosystème dans lequel des partenaires et des sous-traitants viennent s’épanouir… Ainsi pour vous, des tas de possibilités existent où vos compétences répondront forcément à des besoins exprimés.

– Avez-vous un conseil pour conclure ? 

Avec de la promo pour vos offres et prestations de services-
La reconversion professionnelle n’est pas une fatalité, c’est plutôt une chance : une chance de s’ouvrir à ce monde et de grandir dans le respect de ses propres valeurs. La société actuelle souligne l’ignorance des gens qui se sous-estiment en permanence alors qu’ils sont pleins de ressources sans même le savoir. L’intolérance vis-à-vis de l’autre s’installe parce que nous sommes en stress permanent, en course perpétuelle pour arrondir les fins de mois sans réellement y parvenir.
Considérer la reconversion professionnelle comme une véritable opportunité permet de sortir d’un cercle vicieux et vous invite à apprendre à élargir ses compétences pour un épanouissement personnel et professionnel.
N’hésitez pas à vous intéresser à la finance comme mode de développement et non comme mode de survie. C’est réellement pour cette raison que vous changez de métier.
Il y a une abondance d’informations gratuites sur le web si vous voulez vous documentez. Vous pouvez également assister à des conférences, des after Work … Plusieurs événements sont gratuits et ouvrent des horizons insoupçonnables
Moi-même, j’en organise des conférences gratuites sur la région parisienne pour aider les gens à comprendre l’environnement dans lequel on évolue. En s’inscrivant à notre newsletter, vous aurez une information complète sur le sujet.

Les différents liens du Docteur Yosra Bejar

www.finance-positive.com

https://www.facebook.com/Ecole.financ

https://www.youtube.com/channel/UCPqR

Pour voir la vidéo de l’interview:   interview Yosra Bejar

2 réflexions au sujet de « Nouvelle économie et Reconversion Professionnelle »

Laisser un commentaire